Cadrans Disparus

 

Cadrans volés

Sommaire

Comme toutes les œuvres humaines , les cadrans solaires finissent parfois par disparaître un jour. Heureusement pour nous, amateurs de gnomonique ou de belles choses plus simplement, le fait est rare. Cela peut se produire par destruction, accidentelle ou non, négligence, remplacement…ou vol.

Voici des exemples de cadrans de Bretagne qui ont disparu ces dernières années pour cette dernière raison.

Côtes-d'Armor
Finistère
Ille-et-Vilaine
Loire-Atlantique
Morbihan

------

CÔTES-D'ARMOR

---

Eglise Saint-Anne en TREGASTEL

 

Daté de1770, il était beau, unique par sa conception, unique par sa décoration, unique par sa devise. Il a été volé (ou détruit) en décembre 2002.

---

Château de Rosanbo en LANVELLEC

C’était un grand et fort beau cadran horizontal. Finement gravé sur une plaque de schiste octogonale de 70 cm de diamètre ce cadran multiple rassemblait deux cadrans horizontaux, un cadran italique-babylonique, un correcteur lunaire, un cadran d’heures temporaires, un cadran de hauteur et azimuts et, enfin , une rose des vents. Le tout, associé à diverses indications telles les heures des levers/couchers du soleil, ou les heures en différents endroits du monde, et au soin apporté à la gravure, en faisaient à la fois un chef-d'oeuvre de la gnomonique, et une parfaite illustration de l'état-de-l'art de cette science au 18ème siècle. Il a été volé en 1988. N'en subsistent que quelques photos prises en 1979-1980 et un dessin tracé d'après des relevés effectués directement sur la plaque du cadran.

En voici une vue générale

Voici le dessin que j’en avais réalisé alors . En sont absentes les armes des Rosanbo qui figurent normalement dans la partie blanche entre "Italique" et "Babilonique".

© J.-P. CORNEC 2000

 

---

Chapelle de Kerfons à PLOUBEZRE

Celui-ci est plus simple mais fort bien conçu et finement tracé sur une plaque de schiste. A nouveau n'en subsistent qu'une seule diapositive moderne, un dessin reconstitué à partir de cette photo, et des photos de la chapelle de la fin du 19ème siècle disponibles sur le site des Monuments Historiques. Il fut volé vers Pâques 1980.

(photo à venir)

 

---

Chapelle Saint-Samson en PLEUMEUR-BODOU

Pour ce cadran il existe une photo prise avant 1896 (!) et disponible sur le site de Monuments Historiques. C'était un cadran gravé sur schiste datant de1629. Il a disparu vers 1970. remplacé par une copie en 2011.

(Base de données Palissy / Ministère de la Culture et de la Communication- Direction de l'Architecture et du Patrimoine)

---

Lanvellec

Cadran sur schiste avec blason. Daté 1689. Volé en 1996


Photo parue dans la "Gazette de Drouot" - mai 1998

------

FINISTERE

---

Enclos des Capucins à AUDIERNE

Le Couvent des Capucins renfermait un cadran solaire horizontal dont la date était mal lisible, parfois donnée pour 1660; il devait sans doute dater du siècle suivant. En voici une description rédigée au début du 20 ème siècle :

"A l'intersection des branches [de la terrasse], sur une base de granit, est posé un cadran solaire en marbre noir, avec neuf gnomons différents, donnant autant de tracés variés, avec inscriptions gravées très finement, indiquant la nature de chacun de ces tracés : heures du pays, heures comparées des différents grands ports de mer dans l'ancien et le nouveau monde, lever et coucher du soleil aux différentes saisons et autres notions démontrant une grande science dans l'auteur de cette oeuvre distinguée."

Il a été volé en 1994.

---

Château KERLIVER à HANVEC

Cadran méridional en schiste, avec armoiries et signature, daté 1816.

------

ILLE-ET-VILAINE

---

Manoir du HAUT-RUZE à SAINT-ERBLON

Cadran volé

---

Eglise de SAINT-MAUGAN

Cadran canonial, gravé sur pierre avec les Armes des Vauferrier. Volé en 1999.

---

La Basserivière en SAINT-OUEN-LES-ALLEUX

Cadran avec inscription : M:GILLE THOUIN : B / 168?

------

LOIRE-ATLANTIQUE

---

Château LA GREE en SOULVACHE

Les deux cadrans ont disparu. L'un, sur schiste, était en façade . Inscription : Sit nomen Domini benedictum / in omnibus Regionibus orbis // Infortunatus fecit 1787. il portait un écu sans meubles entre deux étendards herminisés". L'autre dans le jardin était daté 1782.

---

HERBIGNAC

Jardins de KERMOUREAU

Cadran équatorial sur stèle. Volé en 2013

------

MORBIHAN

---

Eglise de MESLAN

Cadran méridional en schiste, daté 1806.

------

 

 

Mise à jour 14 août 2016