QUELQUES CADRANS EN BRETAGNE

Les Cadrans des Débuts

Ce sont pour moi les cadrans antérieurs à 1600 et même pour certains antérieurs à 1550. Généralement ils sont gravés sur granit. Peu sont datés. Pour beaucoup d'entre eux on ne peut que déduire une gamme d'âge d'après le bâtiment qui les porte et dont ils sont partie intégrante : pierre d'un contrefort, d'un pignon. Mais aussi par un style de gravure : par exemple des chiffres gothiques associés à un diagramme équiangulaire à 15° ou, plus rarement, un diagramme gnomonique.

Landévant (Morbihan)

Un des rares cadrans canoniaux de Bretagne. Celui-ci est associé à des inscriptions datées de 1413 et 1422.

Ille-et-Vilaine

Autre exemple de cadran canonial

Photo P.L.

Autres exemples

Côtes d'Armor et Morbihan

Photo P.L.

Photo P.L.

Photo P.L.

Runan (Côtes-d'Armor)

Le cadran est aussi mal visible sur l'image que dans la réalité. Le tracé est équiangulaire à 15° avec des chiffres gothiques. Le pignon date de 1435-1438. Le cadran daterait alors de la deuxième moitié de ce 15è siècle ?

Tréguier (Côtes-d'Armor)

Le tracé de ce petit cadran est gnomonique.Il repose sur un corbelet émergeant du contrefort. Il daterait alors de la fin 15ème / début 16ème siècle. Il a peut-être remplacé un canonial qui reposait aussi sur ce corbelet

Il est actuellement déposé. Des traces de peinture sont bien visibles sur la pierre

Côtes-d'Armor

Exemple rare d'un cadran du 16ème avec socle (Ce n'est pas un diptyque)

Guingamp (Côtes-d'Armor)

Le cadran est légèrement déclinant par rapport au mur. Les chiffres sont gothiques. Le transept qui le porte date de 1537-1580. Un auvent est destiné à le protéger.

 

[Retour]

Mise à jour : 20 octobre 2008