QUELQUES CADRANS EN BRETAGNE

Des Cadrans Originaux

Le Trégor , à la fois costarmoricain et finistérien, offre un ensemble de cinq cadrans particuliers et uniques en France par leur conception et par le tracé de l'éventail des lignes horaires.

Trois d'entre eux , à Plougasnou, Locquirec et Plounérin sont gravés sur la face avant d'une avancée cylindrique ouvragée dépassant largement du mur. A cela on ne voit pas de raison architecturale, gnomonique ou liée à l'éclairement. Celui de Plounérin, un deuxième cadran à Plougasnou et un autre cadran sur un manoir voisin présentent, quant à eux, un éventail gnomonique de 24 lignes horaires, peut-être une réminiscence des cadrans canoniaux.

Plougasnou (Finistère) sur le porche de l'église. Vers 1616.

 

Plougasnou (Finistère) sur un contrefort du clocher de l'église. Vers 1582

Noter les 24 lignes horaires ainsi que l'auvent destiné à protéger le cadran

 

Locquirec (Finistère), sur l'église. Vers 1621

 

Plounérin (Côtes-d'Armor). Vers 1590.

 

Une autre vue du cadran de Plounérin

 

La face avant du cadran : 24 lignes horaires sont bien gravées.

 

[Retour]

Mise à jour : 20 octobre 2008