L'INVENTAIRE DES CADRANS SOLAIRES FRANCAIS

Sommaire
Depuis 1972 un inventaire général des cadrans solaires français a été entrepris par la Commission des Cadrans Solaires de la Société Astronomique de France. Cette commission, forte de 297 membres, est la plus importante commission de la S.A.F. Fruit de l'activité totalement bénévole de plus de 400 "chasseurs" de cadrans au fil des années, l'inventaire répertorie en détails actuellement (octobre 2016) quelques 35044 cadrans.

Llogo de la Commission des Cadrans Solaires

Il a été publié il y a quelques années sous la forme d'un ouvrage : "CADRANS SOLAIRES FRANCAIS CATALOGUES". Du fait du nombre toujours croissant des cadrans recensés, il est désormais uniquement disponible sous forme informatique.

En plus de la Bretagne, de nombreux inventaires régionaux ont été publiés à travers la France ces dernières années, soit sous forme d'ouvrage : Paris, le Perche, la Franche-Comté, le Queyras, la Sarthe, les Hautes-Alpes, l'Alsace, la Bourgogne, etc...; dans ce cas même si le recensement est très avancé, la publication, de grande qualité, ne présente qu'un choix représentatif de cadrans de la région. Soit par des publications dans des revues historiques départementales : Ardèche, Charentes, Côtes-d'Armor, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gers, Ille-et-Vilaine, Isère. Soit même sur un CD-ROM  pour l'Ille-et-Vilaine. Dans ces deux cas l'inventaire est souvent partiel.

Il existe aussi, à l'intérieur des départements, des inventaires restreints réalisés par des sociétés historiques locales, ou établis à l'occasion de la rédaction de monographies consacrées à une commune. C'est particulièrement le cas dans les Côtes-d'Armor et le Finistère. Bien sûr, en liaison avec la publication des ouvrages, plusieurs sites Internet décrivent les cadrans de différentes régions : les Ardennes, le Queyras, l'Alsace, Besançon et la Franche-Comté, les Hautes-Alpes, l'Eure-et-Loir, Paris, la Sarthe.

La Bretagne

Avec près de 2400 cadrans, elle figure donc en bonne place dans cet Inventaire, en témoigne la carte de la répartition par département . Et ce n'est pas terminé car l'inventaire est loin d'être clos et il reste sans aucun doute beaucoup de cadrans solaires à découvrir.

La Base Palissy (cliquer sur "cadran solaire") du Ministère de la Culture répertorie aussi un grand nombre de cadrans français dont une bonne cinquantaine en Bretagne. Certains cadrans sont d'ailleurs classés. Plus particulièrement les sites Gertrude de la Région Bretagne et Patrimoine pour la Loire-Atlantique répertorient un grand nombre de cadrans.

          

Haut


Mise à jour : 15 oct. 2016